Navigation Menu+

15 septembre 2018: Une leçon des musiques

Prochaines dates :

1er septembre 2018, 17h30, Chapelle du Conservatoire de Musique du pays d’Apt Luberon 

Entre Bach, improvisations, musiques bohèmes ou « dégénérées », un des meilleurs représentants du monde du jazz, le saxophoniste Raphaël Imbert, la pianiste Amandine Habib dont nous suivons le remarquable travail depuis des années, l’excellente violoncelliste, Marine Rodallec, vont faire démonstration de l’universalité de la Musique : deux solistes de formation classique et un saxophoniste de jazz dans un même concert fusionnel.

Leur programme zigzague à travers les siècles en « trois round » : par une rencontre inopinée entre Couperin et Debussy aux géniales fulgurances ; par un petit tour parmi les mélodies planantes ou dansantes transcendées par le violoncelle qui relie passé et présent ; par un hommage au maître Bach avec lequel  Amandine Habib  et Raphaël Imbert entretiennent une relation passionnée (« le premier jazzman », dit-il) qui se poursuivra par un arrêt sur les bouleversantes partitions, composées dans les camps de concentration comme des pieds-de-nez  à l’horreur nazie. Ce troisième round consistera en un assemblage de pièces écrites, ponctué par des moments d’improvisations : classique et jazz formeront un tout, une grande prière, une célébration de la vie pleine d’espoir !

                                               Le Haïm ! A la vie !

Cette « leçon des Musiques » ne pouvait pas espérer un meilleur cadre que celui de la chapelle baroque du conservatoire du pays d’Apt qui nous reçoit pour la première fois. Que son directeur, Michel Rey, et son équipe enseignante en soient remerciés.

Raphaël Imbert, Saxophone
Amandine Habib, Piano
Marine Rodallec, Violoncelle

 

Récital en trois Round :

– Pièces de Couperin et Debussy (Tic Toc Choc, Toccata…) : Amandine Habib, Piano

– « Bohèmes » : Marine Rodallec violoncelle, Amandie Habib piano
Chostakovitch 2eme mouvement de la sonate,
Sonatine de Kodaly,
Arvo Part : Spiegel Im Spiegel
Et improvisations !

– Bach « Le Haïm » : Raphaël Imbert, saxophone, Amadine Habib, piano.
Bach, Bartok, Chants des camps (anonymes) et improvisations