Navigation Menu+

Stage de musique de Chaillol

Marine Rodallec, professeure depuis 2014 aux Stages de Chaillol

« Parmi les festivals musicaux de l’été, il en est un qui apporte à ceux qui le suivent une grande bouffée d’oxygène, pas seulement parce qu’on prend de la hauteur, à Chaillol, comme aux quatre coins des Hautes-Alpes, mais aussi parce que la manifestation imaginée il y a vingt ans par Michaël Dian ne ressemble à aucune autre. En vingt-et-une éditions, depuis l’origine, l’équipe réunie autour de son directeur artistique affiche des projets originaux, variés et enthousiasmants.

Et les musiciens adhèrent volontiers au dessein d’essaimer leurs belles notes jusqu’aux hameaux perchés dans la montagne. Là, on se bouscule gentiment (souvent à guichet fermé) pour entendre des musiques métisses, du monde et classiques, de jazz ou baroques, des créations aussi, car, chose paradoxale en ces lieux reculés où la culture a parfois du mal à s’immiscer, c’est aux œuvres contemporaines (classiques de demain ?) qu’on est le plus accroc…«